ESCALIER

Revue de textes d'artistes, relativement semestrielle. ESCALIER traite de conversations, au sens large et à travers différents protocoles plus ou moins stricts. La revue est conçue par Johana Blanc et mise en forme par Anaïs Bloch. Les boitiers de distribution ont été réalisés par l'atelier d'ébénisterie Les Formes.

Vous pouvez trouver cette revue à Genève au Centre d'Art Contemporain ou à la librairie La Dispersion, et à Paris à Treize

 Escalier n°02 - DE L'AUTORITÉ QUELCONQUE, PARTING WITH THE BONUS OF YOUTH

Carte blanche à Douna Lim et Théo Pesso

« L’exposition réunit plusieurs œuvres d’art et des objets d’intérêt pour tenter de rendre visibles les notions d’art et de complexité pédagogique dans une exposition. Les œuvres d’art présentées (ainsi que les objets d’intérêt présentés dans le contexte de l’art) fonctionnent par elles-mêmes, tout en faisant un clin d’œil à l’idée du documentaire en négociant les termes de l’art, de l’éducation et de l’exposition elle-même. Une sérieuse caricature est peut-être à l’ordre du jour. » Il conviendra d’aborder cet extrait comme on pourrait aborder Parting with the Bonus of Youth et l’ensemble ce numéro de la revue ESCALIER.
En d’autres termes, de l’aborder selon le pouvoir particulier des citations, qui découle non pas de leur capacité à transmettre une expérience et à permettre au lectorat de la revivre mais, au contraire, de leur capacité à « faire table rase, à expulser du contexte, à détruire. »

gif02

Disponible à Genève à la librairie la Dispersion et au Centre d'art contemporain,
Et à Treize à Paris,
Et partout par correspondance ! Écrire à revue.escalier@outlook.com

N°01 - Septembre 2020 - DANSE AVEC LES STARS

Avec les textes de Diane Rivoire, Julie Sas et Caroline Schattling Villeval.

Ce numéro s’interroge sur la manière de s’adresser à ses idoles. Comment parler et admirer, où se positionner, quelle déférence adopter, de quoi parler ? Les trois autrices invitées, Diane Rivoire, Julie Sas et Caroline Scattling Villeval, en interpellent d’autres, mort•e•s ou bien vivant•e•s, et instaurent avec elle•eux un dialogue qui déconstruit le schéma de l’élève s’adressant au Maître, pour chercher un niveau de discussion plus complexe.

gif01

N°00 - Décembre 2019 - EN DESCENDANT L'ESCALIER

Avec les textes de Celine Aernoudt, Sophie Lapalu, Julie Sas et Anna Sciarrino.

L’expression « avoir l’esprit d’escalier » se dit d’une personne ayant peu de répartie, qui n’arriverait à se forger une opinion ferme que longtemps après que le débat ait eu lieu, qui, prise de torpeur lors d’une discussion, ne réussirait à formuler le fond de sa pensée qu’une fois partie, en descendant l’escalier. La revue ESCALIER propose, à travers diverses stratégies, d’utiliser le texte pour retarder, détourner ou prolonger une conversation. Dans ce premier numéro, j’ai invité une écrivaine, une curatrice et deux artistes pour imaginer ce que pourrait être un texte de seconde main.

gif00